Réunion au Sénégal de la plateforme des communes belges et sénégalaises

Vers un projet-pilote de fonds de développement

Dans le cadre du programme de programme intercommunal de coopération au développement avec les pays du sud, s’est tenue à Diourbel, au Sénégal, du 26 au 28 octobre, une réunion de plateforme des communes belges et sénégalaises partenaires, avec de notre part, les communes d’Anderlecht, Berchem et Molenbeek.

Objectif du Programme


Pour rappel, l’objectif commun du programme au Sénégal est de renforcer les capacités des communes sénégalaises partenaires à planifier, gérer et structurer de manière participative le processus de développement local.

Ce programme est construit autour de 7 résultats intermédiaires, dont l’élaboration de plans de développement, la mise en place d’un bureau de coordination du développement local et la recherche de sources de financement endogènes ou exogènes.

Le temps était venu, à la veille d’une évaluation externe attendue en 2012, d’effectuer un état des lieux des réalisations jusqu’à ce jour.

L'exercice a eu le mérite de clarifier les produits réalisés, mais aussi de redéfinir les priorités d’ici la fin du programme.

Réunion au Sénégal - vers un projet-pilote de fonds de développement


A côté de cet état des lieux, la réunion de Diourbel visait à préciser les contours d’un projet-pilote de fonds de développement.

En effet, dans les politiques de développement local, il manque le plus souvent un instrument plus flexible, orienté directement vers les projets productifs, pour appuyer financièrement, à une échelle plus micro, les initiatives de développement émanant de petits groupements organisés (femmes, agriculteurs, commerçants, etc.).

Ces derniers n’ont en règle générale pas accès aux sources de financement classiques proposées sur le marché ou par les grandes institutions.

Les débats ont été éclairés par l’expérience de la Coopération technique belge, qui a appuyé des instituts de microcrédit dans certaines régions du Sénégal.

L’ensemble des partenaires, laissant de côté leurs attentes propres, ont apporté leur pierre à la construction de ce nouvel édifice. L’objectif est qu’à moyen terme l’initiative puisse bénéficier à tous au Sénégal, voire dans d’autres pays du prochain programme.
« Retour

Auteur

Marc THOULEN
Date de publication
22-12-2011
Conditions générales | RSS | Liens utiles