Recherche de convergence avec le PNUD

L’Association a organisé, en partenariat avec le Programme ART du PNUD, une rencontre entre des communes belges et des représentants du Programme des Nations-Unies pour le Développement.

L’Association a profité d'une mission au Maroc de sa "Cellule Coopération" pour rencontrer l’attaché de l’Ambassade de Belgique en charge de la coopération ainsi que les représentants du programme ART-GOLD du PNUD, le Programme des Nations-Unies pour le Développement, actif dans la Région de l’Orientale au Maroc. Symétriquement, en marge d’une visite chez son partenaire éverois, la commune marocaine d’Oued Essafa est passée à l’Association le 24 mai pour y faire état de l’avancée de son partenariat et y découvrir nos équipes de gestion.

Les 17, 23 et 24 mai, l’Association et sa consoeur wallonne ont organisé des séances de travail pour les communes du programme en vue de renforcer leurs capacités en matière de rapportage financier. Il s’avérait en effet nécessaire de rappeler certaines règles de gestion du programme, partant du principe que plusieurs communes y sont encore entrées en 2010, voire en 2011.

Le 14 juin, l’Association a organisé, en partenariat avec le Programme ART du PNUD, une rencontre entre des communes belges et des représentants dudit programme. Une trentaine de personnes y ont pris part : communes des trois régions du pays engagées dans une coopération avec des collectivités locales marocaines, mais aussi représentants de Wallonie-Bruxelles International, de nos associations sœurs, de l’Association wallonne de l’élevage et de l’Institut pour les Etudes Marocaines et Méditerranéennes de l’Université d’Anvers. Face à eux, le Directeur du PNUD à Bruxelles, le Coordinateur International du programme ART et le Directeur du Programme ART-GOLD Maroc ainsi que deux experts externes de la Région Champagne Ardennes et de la Région de l’Orientale.

La rencontre avait pour objectif d’étudier les passerelles entre le programme ART et les programmes belges de coopération décentralisée et d’appliquer cette réflexion aux cas du Maroc et du Sénégal où plusieurs de nos communes ont déjà des partenariats alors que le programme ART s’y développe également.

Après avoir expliqué que la philosophie du programme ART recoupait largement celle du programme belge de coopération internationale communale, les représentants ART au Maroc ont illustré ce propos par leur expérience concrète. S’en est suivi un échange de vues avec les communes qui a identifié diverses pistes de collaboration : diffusion des programmes de formation, échanges d’information au sein des groupes de travail que le programme ART développe au Maroc, inscription des expériences belges dans les réseaux internationaux avec lesquels le PNUD travaille, etc.

Enfin, revenant sur un projet de coopération décentralisée avec le Liban, qui avait fait naguère l'objet de contacts avec le Bureau technique des Villes libanaises mais était depuis resté en jachère, notre Association a profité du passage des responsables du programme Art Gold du PNUD pour faire officiellement état, avec la Région de Bruxelles-Capitale, d'une disponibilité de principe pour une telle collaboration, sous condition de pouvoir intervenir dans le choix des partenaires et des sujets et d'être assuré des financements restant disponibles dans l'enveloppe accordée par la Belgique.
« Retour

Auteur

Jean-Michel RENIERS
Date de publication
26-07-2011
Conditions générales | RSS | Liens utiles