Etudiants boursiers



Avant la réforme de l’enseignement supérieur (décret « Marcourt » ou « Paysage »), une des conditions d’octroi des allocations d’études était d’avoir terminé avec fruit l’année précédente. Suite à la réforme et aux changements de notions qu’elle a induits, cette condition avait été modifiée dans un sens positif.

Problématique


Mais un nouveau projet d’arrêté du gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles fait craindre un recul par rapport aux avancées obtenues un an auparavant.

Action des CPAS


Le 5 février 2016, la Ligue des familles, la Fédération des Etudiants Francophones et les deux Fédérations des CPAS bruxellois et wallons ont organisé une conférence de presse afin d’attirer l’attention sur les enjeux liés au mécanisme des allocations d’études.

Demande des CPAS


Nous avons plaidé pour que chaque étudiant, quelle que soit l’origine socioéconomique de sa famille, puisse accéder à des études supérieures.

Dans cette optique, nous avons demandé que l’autorité publique ne considère pas les bourses d’étude comme un coût mais comme un investissement et qu’un plan de réinvestissement supplémentaire dans le système des allocations d’études soit envisagé.

Plus d'info


Retrouvez notre communiqué de presse commun du 5 février 2016
« Retour

Auteur

Marie WASTCHENKO
Date de publication
08-03-2016
Conditions générales | RSS | Liens utiles