[Covid-19] La circulaire déconfinement est sortie pour les maisons de repos

Elle s’inscrit dans la suite du principe « tout est à nouveau permis sauf ce qui est interdit », qui constitue un renversement « copernicien » par rapport à la perspective qui a prévalu jusqu’il y a peu. Elle constitue aussi un nouvel équilibre entre principes de sécurité et d’humanité, l’un et l’autre restant indispensable.

Comme annoncé au Comité directeur de la Fédération des CPAS bruxellois de vendredi 12 juin, la Fédération a alimenté de façon écrite et constructive le débat.

Ses demandes sont très largement rencontrées en matière d’assouplissement :

- possibilité de 4 visites par semaine,

- possibilité de la visite d’enfant de moins de 12 ans s’il est accompagné,

- possibilité graduelle de sortie

- possibilité d’accès à la cafetaria pour les visiteur et les résidants covid négatifs,

- les visites doivent se faire de préférence en plein air. Dans le cas contraire les visites peuvent se faire dans les espaces commun, la chambre des résidents ainsi que la cafétéria ou restaurant

- il n’est plus nécessaire d’isoler le linge propre entrant avant la distribution aux résidents;

- lors des pauses cafés/ déjeuners: cohorter le personnel malade en conservant les mêmes équipes que pendant le travail.

Bien entendu ces inflexions positives n’implique pas un retour « au monde d’avant » et la prudence reste de mise. L’heure n’est donc point à « s’épivarder »

En particulier, la direction et le CPPT (ou à défaut la délégation syndicale) peuvent prendre la décision de stopper ou limiter temporairement les visites s'ils estiment que les conditions ne sont pas suffisantes pour accueillir des visiteurs en toute sécurité. Il convient, dans ce cas, d’avertir Iriscare de la décision.

Par ailleurs et pour mémoire, le principe de cette circulaire est mentionné explicitement à l’article 2 de l’arrêté de police du 22 avril 2020.

Article 1er. Sauf situation spécifique (situation de nécessité, soins palliatifs, décès,...), les visites aux résidents sont interdites dans les

institutions suivantes situées sur le territoire de la Région de Bruxelles-Capitale :

1° les maisons de repos, les maisons de repos et de soins;(…)

Art. 2. Par dérogation à l’article 1er, les visites aux résidents des établissements visés à l’article 1er sont autorisées moyennant :

1° le respect des directives fixées dans les circulaires suivantes :

- La circulaire édictée par la COCOM relative aux consignes aux maisons de repos et maisons de repos et de soins agréés et subventionnés par la COCOM;

Il en découle que pour les visites, cette circulaire a une valeur juridique supérieure à celle d’une simple circulaire.

La Fédération accueille donc favorablement ce texte qui va dans le bon sens.

Un petit bémol quand même. Iriscare avait pris la bonne habitude de surligner les changements. C’est dommage que ce ne soit plus le cas car cela aurait facilité la lecture surtout vu le niveau de fatigue du terrain.

Plus d'info


« Retour

Auteur

Jean-Marc ROMBEAUX
Date de publication
15-06-2020
Conditions générales | RSS | Liens utiles