Coopération : fin des rencontres avec les communes bruxelloises

mise au point du programme pluriannuel 2008-2012

En matière de coopération internationale communale, le programme pluriannuel 2008-2012 a été mis au point, au sens où sa discussion a été finalisée avec les services de la Direction générale de Coopération au développement et où son évaluation, largement positive, se distingue parmi les autres acteurs de la coopération. D’ores et déjà ont été lancés les travaux de préparation des actions communales qui devront prendre place dans le programme 2008-2012. C’est ainsi que des réunions d’information ont été organisées les 24 octobre et 5 novembre. Plus de la moitié des communes bruxelloises y ont participé.

Les exigences sensiblement accrues de la nouvelle programmation iront de pair avec un accompagnement renforcé de l’Association pour plus de qualité et de cohérence dans les interventions. C’est en ce sens que 4 réunions des communes participantes, rassemblées par pays de coopération (Maroc, Sénégal, Congo, Bénin) ont été tenues à la fin du mois écoulé et au début de celui-ci. L’objectif est de faciliter l’insertion de leurs actions dans le nouveau programme. La plate-forme Nord prend progressivement sa vitesse de croisière.

Ensuite, le cadre du programme pluriannuel 2008-2012 ayant été validé, il s’agissait là aussi de déposer le programme des actions 2008, ce qui a été réalisé en dépit du fait que pour des raisons connues mais néanmoins préoccupantes, on soit toujours dans l’attente d’un budget fédéral dûment approuvé.

Pour rencontrer les exigences sensiblement accrues de la programmation, une formation a été organisée par South Research. Cette formation d’une journée a abordé la question des indicateurs de développement, qui posent des problèmes particuliers aux communes alors qu’ils sont devenus impératifs dans le cadre de la nouvelle programmation.

C’est également en ce sens que des réunions des communes participantes, rassemblées par pays de coopération, se sont poursuivies : l’objectif est de faciliter l’insertion et la cohérence de leurs actions dans le nouveau programme. Les 6 décembre et 12 février, il s’agissait du groupe Sénégal, et le 31 janvier, du Burkina Fasso, pays qui entrera dans le programme dès 2009, aux côtés du Congo, du Bénin, du Maroc et du Sénégal.
« Retour

Auteur

Jean-Michel RENIERS
Date de publication
17-12-2007
Conditions générales | RSS | Liens utiles