Assemblée générale 2010

C’est ce 16 juin que l’AVCB a tenu son Assemblée générale, placé sous le double thème du rôle des communes dans les relations extérieures de la Région et de la Semaine européenne de la Démocratie locale. Cette assemblée a été rehaussée par la présence des ministres Charles Picqué et Jean-Luc Vanraes.

Une Association active


La partie statutaire a permis à l’Association de voir ses comptes et son budget approuvés et ses administrateurs recevoir décharge. C’est aussi le moment de présenter les actions tenues ces douze derniers mois et synthétisées dans le rapport d’activités.

>> Téléchargez le rapport d’activités 2009
>> Téléchargez les comptes 2009 et le budget 2010
>> Consultez la composition des organes




Le Ministre-Président prime les communes


Bruxelles peut s’enorgueillir de voir que toutes ses communes ont participé à La Semaine européenne de la Démocratie locale en 2009, de même que six de ses CPAS. Ensemble, ce sont pas moins de 70 actions qui ont été menées, autant de ponts rapprochant l’institution des citoyens.
Bruxelles a d’ailleurs été expérience pilote pour la deuxième édition consécutive, un honneur unique parmi les 47 pays membres du Conseil de l’Europe.

Le succès de l’opération tient en premier lieu aux communes et aux CPAS du fait de leur intérêt pour une citoyenneté active, leur volonté de consolider la démocratie locale et la qualité de leurs relations avec le monde associatif.

Mais ce succès n’aurait pu être tel sans le soutien de la Région à la fois envers les actions mais aussi à l’égard de notre Association qui du coup a les moyens de réaliser une tâche d’information et de coordination, ce qui soutient à son tour les actions menées.

Charles Picqué : « En effet, Les collectivités locales étant le niveau de pouvoir de proximité par excellence. Celles-ci sont de ce fait souvent les mieux placées pour avoir un dialogue direct avec les citoyens et trouver les réponses les plus adaptées aux défis rencontrés par la population.
Face à ce constat, le Gouvernement bruxellois a tenu, au cours de la législature précédente, à renforcer les moyens des pouvoirs locaux pour leur permettre de remplir les tâches essentielles qu'ils mènent au profit des citoyens avec le plus d'efficacité.
»






Dans le soutien aux actions, la Région a tenu à apporter un encouragement qualitatif. Un jury indépendant a examiné les actions soumises. Six prix en numéraire ont été donnés à Anderlecht, Auderghem, Berchem Ste Agathe, Etterbeek (la commune et son CPAS) et Forest

En outre, parmi celles-ci, le jury a proposé de distinguer 4 actions qui lui ont paru le plus remarquable, notamment par leur caractère innovant et leur potentiel de continuité.
  • 3ème prix ex aequo : Anderlecht pour l'organisation d'un forum de la solidarité
  • 3ème prix ex æquo : Forest pour l'organisation d'une journée de sensibilisation sur le thème de la démocratie et de la citoyenneté
  • 2ème prix : CPAS d’Etterbeek pour l'organisation d'une journée portes ouvertes particulièrement réussie dans laquelle les citoyens ont pu découvrir le fonctionnement du CPAS
  • 1er prix : Auderghem pour l'organisation d'un jeu de rôle, Raid Cross, qui a permis d'insister sur les valeurs de nos démocraties principalement en matière de respect des droits de l'homme.
>> Retrouvez l’ensemble des actions de la Semaine européenne de la Démocratie locale 2009



Lancement de la Semaine européenne de la Démocratie locale 2010


A l’occasion de la Présidence belge de l’Union européenne et suite à la qualité de l’opération, l’édition 2010 de la Semaine européenne de la Démocratie locale se parera du label « Présidence belge », ce qui nous pousse à nous surpasser au plan qualitatif.

Le thème retenu pour cette année est le changement climatique élargi au développement durable, et surtout le rôle que la bonne gouvernance locale peut jouer pour faire de Bruxelles une ville durable.
Deux évènements seront cette fois communs à l’ensemble des participants : Une séance académique avec un mini-colloque sur le thème, ainsi qu’un temps de réflexion sur l’apport d’un réseau européen d’échange de pratiques de bonne gouvernance.

Le rôle des pouvoirs locaux dans la politique extérieure de la Région


Marc Cools : « Monsieur Jean-Luc Vanraes a accepté, et nous l’en remercions, de nous parler de la politique extérieure de la Région, et à un moment particulièrement opportun puisque nous nous situons à la veille de l’accession de la Belgique à la Présidence européenne. Il faut savoir qu’en raison de notre organisation institutionnelle, cette présidence sera en fait co-exercée par les Régions et les Communautés. C’est dire que ceci peut toucher les communes non seulement par la proximité que la Région entretient avec les communes du fait de sa taille, mais aussi par le jeu des complémentarités qui existent entre ces deux niveaux. »

Le ministre Jean-Luc Vanraes a replacé les relations extérieures dans le contexte européen actuel, notamment avec les cinq objectifs d’Europa 2020, la politique régionale post 2013, la dimension urbaine, la Présidence belge de l’Union, et la place des autorités locales :

« la place des autorités communales et régionales dans la politique européenne représente un cheval de bataille pour la Région de Bruxelles-Capitale. Dans certains états membres européens la gouvernance à plusieurs niveaux constitue une notion vide de sens, reléguée au second plan. Nous sommes au contraire convaincus que la gouvernance à plusieurs niveaux doit être une réalité permettant aux villes et régions d’être directement impliquées dans la politique européenne. L’implication des autorités locales et régionales dans certains domaines de politique européenne est cruciale. Il est essentiel que les autorités locales soient entendues lors des débats. Mais il est encore plus important d‘instaurer un dialogue entre les différents acteurs.

Mesdames et Messieurs, je peux vous assurer que les villes et communes bruxelloises recevront l’opportunité pendant la Présidence belge de faire entendre leur voix lors de débats. »

Le Ministre a ensuite insisté sur l’importance des échanges entre les divers acteurs bruxellois :
« l’idée de développer en commun des points de vue et des actions de lobbying par le truchement d’une plate-forme d’échange entre les communes et la Région est en soi une bonne idée. Les réunions Cordirelex qui sont régulièrement suivies par un représentant de l’Association, offrent la possibilité d’un échange d’information. Au minimum, les contacts de terrain peuvent être développés et on peut s’interroger sur l’opportunité de les porter dans les structures de concertation existantes. La possibilité existe aussi de faire un meilleur usage des organisations de lobbying. Une plus grande implication dans une organisation comme Eurocities, où participe d’ailleurs aussi la Ville de Bruxelles, n’est-elle pas dans l’intérêt de toutes les communes ?
»

Dans la dernière partie de son discours, le ministre s’est attardé aux relations de coopération, africaines ou méditerranéennes

>> Téléchargez d'ici la mi-juillet le PV de l’Assemblée générale
« Retour

Auteur

Philippe DELVAUX
Date de publication
25-06-2010
Conditions générales | RSS | Liens utiles