Appel pour une pleine utilisation des fonds européens pour l’accueil des (candidats) réfugiés

Le 22 septembre dernier, les Présidents de l’AVCB, l’UVCW et de la VVSG et les Présidents des 3 fédérations de CPAS ont envoyé un courrier à l’Etat fédéral pour l’encourager à agir pour une pleine utilisation des fonds européens en matière d’asile.

Les trois Associations attiraient l’attention de l’Etat fédéral sur trois demandes que lui seul peut formuler auprès de la Commission européenne : demander une aide d’urgence pour la Belgique et plus de fonds pour l’AMIF (Fonds Asile, Migration et Intégration européen) en 2015 et 2016.

Ce courrier s’inspirait de l’information transmise par le Conseil des Communes et Régions d’Europe (CCRE) à ses membres.

Entre-temps, la Commission européenne a annoncé le 23 septembre 2015 toute une série de mesures en matière d’accueil des (candidats) réfugiés notamment budgétaires.

Le 24 septembre, le Conseil européen (où siège Charles Michel) a appelé la Commission à accroître le financement de l’AMIF.

Le 30 septembre, la Commission a ainsi proposé d’ajouter 801,3 millions d'euros au budget européen 2015 et 900 millions d'euros au budget 2016. 100 millions d'euros supplémentaires seraient notamment alloués à l’assistance d’urgence, le budget antérieur ayant déjà été utilisé.

Le 29 septembre, la Commission des budgets du Parlement européen avait déjà voté en faveur de fonds supplémentaires pour ce fonds dans le budget européen 2016.

Le Parlement européen négociera avec le Conseil des ministres du budget pour augmenter ces budgets. La Belgique aura donc un rôle à jouer dans ces négociations au sein du Conseil des ministres du budget. Le message clef de notre lettre reste donc d’actualité, tout comme l’idée que l’Etat fédéral sollicite l’aide d’urgence.

Il va de soi que si la Belgique obtenait des réponses positives de la part de l’Europe, il faudra étudier comment ces fonds supplémentaires engrangés pourraient être utilisés pour soutenir l’accueil des candidats réfugiés et l’intégration des réfugiés reconnus par les pouvoirs locaux belges.

Mise à jour du 8/01/2016 : la Commission européenne a accordé, le 23 décembre 2015, 5 millions d’euro à la Belgique au titre de l’aide d’urgence dans le cadre du Fonds européen pour l’Asile, la Migration et l’Intégration (AMIF). Ces fonds serviront pour satisfaire les besoins immédiats des demandeurs d’asile pour le logement et l’alimentation. Ces fonds s’ajoutent aux fonds de l’AMIF déjà programmés pour la Belgique. Plus d’information ici. Il faudra encore étudier comment ces fonds supplémentaires engrangés pourraient être utilisés pour soutenir l’accueil des candidats réfugiés et l’intégration des réfugiés reconnus par les pouvoirs locaux belges.

Plus d’information


- Téléchargez notre courrier du 22/9/2015 au Premier Ministre
- Notre fiche sur le fonds AMIF
- Le communiqué du CCRE
- Le communiqué de presse de la Commission européenne et la fiche d’information
- La déclaration du Conseil européen
- Le communiqué de presse du Parlement européen

Voir aussi

« Retour

Auteur

Camille LEPINAY
Date de publication
08-01-2016
Conditions générales | RSS | Liens utiles